Découvrir Brunoy
Vos démarches
Vie Associative, Sport et Culture
Jeunesse
Solidarité
Imprimer la page Version accessible aux mal-voyants
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez l’actualité de la ville en direct de votre téléphone avec l’application « Brunoy »
Application BrunoySur Android Sur Iphone
Agenda de la semaine
Voir tout l'agenda
Rendez-vous avec le Maire
  • Aucun rendez-vous activé pour l'instant
Vos autres rendez-vous
Formulaires en ligne
Plan interactif
Emploi
Magazine
Un Mois en Ville - Juillet/Août 2018
Voir les archives
Espace associatif
  • Retour page précédente
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

*Découvrir Brunoy


Patrimoine

Le comte de Provence (1755-1824)

En tant que frère du roi, il devrait protocolairement être en tête de notre liste.
Le futur Louis XVIII (1755-1824) acquit le marquisat de Brunoy et le Petit Château l’année où son frère aîné devint roi, en 1774 (l’acquéreur avait alors 19 ans). Immédiatement, sa préférence se porta sur le Petit Château, plus facile à aménager selon ses goûts. Il en chargea son architecte, Chalgrin, lequel entreprit tout un programme immobilier. On refit immédiatement les aménagements intérieurs, le prince s’installant dans l’aile est. Dès 1775, Provence fit construire la Faisanderie de Sénart ; l’année suivante ce furent les communs du Petit Château ; en 1779, la Faisanderie des Bosserons. En 1780, Provence allait se donner les moyens de satisfaire son goût pour le théâtre en faisant construire par Chalgrin un théâtre et des logements pour les comédiens, tout près de ses propres appartements. Il préfigurait, ainsi, le futur « Théâtre de Monsieur », ouvert en 1789 dans la salle des Machines des Tuileries.
La mode de l’époque était aux « folies », résidences hors de Paris où les grands personnages allaient se reposer et se défouler des pesanteurs de la cour. Brunoy fut la folie du Comte de Provence. Il y donna de nombreuses fêtes, auxquelles assistaient tous les personnages en vue et, parfois, le couple royal.
Lorsqu’il réussit à quitter la France en juin 1791, Provence déclencha des représailles contre ses biens. Ceux de Brunoy furent particulièrement touchés et, en très grande partie, détruits. La « résidence principale » du prince, le palais du Luxembourg, fut en effet sauvegardée, les révolutionnaires ayant décidé d’y installer  la Maison nationale de sûreté.
 



Retour en images
La fête de la ville s'est déroulée le dimanche 24 juin, retour en images sur cette belle manifestation.

La fête de la musique s'est déroulée jeudi 21 juin dans toute la ville. Retour en images.

Découvrez quelques images des journées Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes qui se sont déroulées le week-end du 9 et 10 juin.
Vie des quartiers
Hautes Mardelles Deux Vallées Centre Bords de l'Yerres Pyramide
Achat public
www.ville-brunoy.fr